• La cartographie des routes impériales françaises: le cas du fleuve Saint-Laurent au XVIIIe siècle

    Çà et là, l’historiographie a rappelé le rôle singulier de la cartographie pratiquée dans un contexte colonial : offrir des connaissances géographiques aux dirigeants qui souhaitent asseoir leur emprise sur un territoire étranger. Les cartographes deviennent ainsi des agents bâtisseurs d’empire, déployant leur savoir-faire technique au profit d’un pouvoir impérial et d’un souverain lui-même très limité dans ses déplacements.

  • Mapping Land Tenure Pluralism in the St. Lawrence River Valley

    Julia Lewandoski [This essay kicks off a Borealia series on Cartography and Empire-on the many ways maps were employed in the contested imperial spaces of early modern North America.]  After the 1763 Peace of Paris, British officials embarked on an ambitious project to probe and depict the territories—many in reality still under indigenous sovereignty—that they now considered… Continue Reading